“L'Homme des champs, ou les Géorgiques françaises” (Journal littéraire de Lausanne)

Le Journal littéraire de Lausanne reprend en février 1798 un extrait de la préface de L'Homme des champs, diffusé par les éditeurs du poème afin d'annoncer le lancement prochain de l'ouvrage et de solliciter des souscripteurs.

Au contraire de l'Intelligenzblatt der allgemeinen Literatur-Zeitung, où ce fragment avait paru en novembre 1797, au sein d'une annonce beaucoup plus longue, le mensuel suisse imite et accentue un choix déjà fait en octobre par les rédacteurs du Spectateur du Nord. Le texte de Delille, reproduit seul, n'est encadré que par deux phrases.

D'une part, on retrouve l'introduction déjà présente dans les deux autres périodiques : “Pour faire connoître le plan de ce poème, nous ne pouvons faire mieux que d'emprunter les paroles de l'Auteur lui-même. Le passage suivant est extrait de sa préface1”.

D'autre part, la longue liste détaillant les conditions d'achat est entièrement effacée, au profit d'un résumé placé à la fin de l'article : “Il paroit diverses éditions & de divers prix de ce poëme, qu'on peut se procurer chez J. Decker à Bâle2”. Une telle formulation donnait à penser que le titre était déjà disponible, alors qu'il ne fut mis en vente qu'en 1800.


Auteur de la page — Hugues Marchal 2017/12/30 21:33


1 “L'Homme des Champs, ou les Géorgiques Françaises ; Poëme en IV Chants, par Jacques Delille”, Journal littéraire de Lausanne, t. IX, n° 2, février 1798, p. 137.
2 Id., p. 140. Pour le texte cité, voir la fiche de l'article correspondant dans l'Intelligenzblatt der allgemeinen Literatur-Zeitung.