Neue Bibliothek der schönen Wissenschaften und der freyen Künste

La Neue Bibliothek der schönen Wissenschaften und der freyen Künste (1765-1806)1 est un périodique de Leipzig publié par l'écrivain et l'éditeur Christian Felix Weisse (1726-1804) chez la maison d'édition Dyck.

Au tournant du siècle, les échanges culturels sont fréquents entre l'Allemagne, l'Angleterre et la France. Ainsi, certains chercheurs ont accusé Weisse d'avoir plagié les revues littéraires anglaises The Critical Review et The Monthly Review2. Cependant, une recherche récente constate que Weisse choisit et surtout évalue les articles anglaises conscienceusement3.

  • Accès aux volumes 1 à 29 en ligne : lien.

Auteur de la page — Franziska Blaser 2017/05/29 15:06


1 Ce périodique est la continuation de la Bibliothek der schönen Wissenschaftern und der freyen Künste (1757-1765).
2 On parle de “sklavischer Abhängigkeit”, dépendance esclavagiste, du périodique allemand vis-à-vis de ses concurrents anglais.
3 Helmut Peitsch, “Englische Reisebeschreibungen in der Neuen Bibliothek der schönen Wissenschaften und der freyen Künste” , Internationales Archiv für Sozialgeschichte der deutschen Literatur, Jg. 31, 2006, pp. 1-50.