Antoine-Marie-Henri Boulard

Antoine-Marie-Henri Boulard (1754-1825) est un bibliophile, traducteur, notaire et homme politique français.

Actif comme notaire de 1782 à 1808, il compta Delille parmi ses clients et amis, au sein d'un cercle qui a aussi inclus “Laharpe, […] Fontanes, Villoison, Millin et Sainte-Croix, au[x]quels il prêtait d’ailleurs régulièrement de l’argent. Lui-même fut un écrivain polygraphe”, auteur de nombreuses traductions, et un bibliophile compulsif, puisqu’il laissa à sa mort une bibliothèque “de 500 à 600 000 livres1”.

Polyglotte, il traduisit depuis l'anglais, l'allemand, l'italien et le latin de nombreux auteurs, dont Adam Smith (Considérations sur la première formation des langues, et le différent génie des langues originales et composées, 1796) et Gotthelf Ephraim Lessing (Fables, 1799).

Il fut aussi rédacteur du Journal de la librairie et des arts, maire d’un arrondissement de Paris (1800-1804) et député de la Seine (1803-1808).

  • Fiche biographique dans le catalogue de la BnF : lien.

Auteur de la page — Franziska Blaser 2017/04/03 10:51
Relecture — Morgane Tironi 2022/08/05 13:55


1 Jean-Paul Poisson, “Le notariat parisien à la fin du 18e siècle. Matériaux et orientations pour une étude socio-économique et des idées politiques”, Dix-Huitième siècle, n° 7, 1975, p.\ 116-117.