Böttiger, “Sur l'abbé Delille…" (Décade)

En 1797, la Décade reprend, comme d'autres périodiques français, l'article de Böttiger, publié en allemand, dans le Neue Teutsche Merkur, puis traduit dans le Mercure français. On retrouve donc dans ce texte1 les vers sur le grain de sable diffusés par l'écrivain allemand2.

Vers concernés : chant 3, vers 201-220

Cité par Böttiger parmi les journaux français qui publieraient, sans son aval, des vers inédits de Delille, la Décade accompagne le texte de notes corrigeant ce qui est présenté comme la naïveté de l'auteur allemand. Les rédacteurs précisent notamment que Delille n'a rien d'un nouveau La Fontaine, étranger à la vie mondaine, mais qu'il a toujours su en jouer à son profit, et que loin d'être condamné à l'exil par un pouvoir français qui l'a nommé en son absence à l'Institut, il se tient lui-même obstinément à distance, par conviction monarchiste3

  • Accès à la numérisation du texte : Gallica.

Auteur de la page — Hugues Marchal 2019/02/24 14:57


1 Böttiger, “Sur l'abbé Delille et sur son nouveau poème des Géorgiques Françaises, qui sera publié bientôt”, Décade philosophique, littéraire et politique, 6e année, t. I, an VI-1797, p. 272-281.
2 Id., p. 278.
3 Id., p. 273-274.