Tajan, "Éloge de M. P. L. Carré" (Recueil de l'Académie des jeux floraux)

Comme l'Académie française, l'académie toulousaine des Jeux floraux consacre des nécrologies laudatrices à ses membres après leurs décès, tel cet “Éloge de M. P. L. Carré”, prononcé en 1826 par Bernard-Antoine Tajan1.

Peut-être parce qu'il insiste sur le fait que Carré fut formé par Delille, Tajan choisi de reproduire au seuil de son discours2 le paragraphe par lequel Carré avait lui-même débuté, cinq ans plus tôt, son "Éloge de M. l'abbé Reyniès de Rozières" – ce fragment contenant un hommage appuyé à L'Homme des champs (voir sur ce point la fiche du texte de Carré).

Vers concerné : chant 3, vers 312.


Auteur de la page — Hugues Marchal 2019/06/17 01:51


1 Bernard-Antoine Tajan, “Éloge de M. P. L. Carré, […] prononcé dans la Séance publique du 2 avril 1826”, Recueil de l'Académie des jeux floraux, 1826, p. 95-120.
2 Id., p. 95.