Frémont-Garnier, Lettres sur la vallée de Barcelonnette

Les trois Lettres sur la vallée de Barcelonnette, adressées à Madame *, de Frémont-Garnier, paraissent en 1822. Elles relèvent moins de la vulgarisation que de la littérature pittoresque, l'auteur expliquant :

je suis loin d'avoir tout dit sur cette petite contrée intéressante dont un examen approfondi pourrait fournir à l'observateur, et surtout au naturaliste, matière à plus d'un volume. En écrivant à une dame, j'ai dû nécessairement me renfermer dans un cercle très-étroit , et ne parler que des principaux objets qui frappent le voyageur1.

Delille est cité, parmi des auteurs plus modernes, à un moment où, parvenu sur un sommet, le scripteur en appelle aux “romantiques” capables de décrire adéquatement le paysage offert à ses yeux. La citation du chant 3 de L'Homme des champs invite dès lors à rattacher le poète à cette génération plus récente, mais elle n'est sans doute pas dénuée d'ironie à l'égard des novateurs, puisque Frémont-Garnier leur rappelle explicitement que Delille avait déjà traité les mêmes objets, avec des expressions fort proches des leurs…

Quel magnifique spectacle se déploie à nos regards ! Où êtes-vous, Lord Byron ! vous dont l'imagination errante ne se plaît que dans les régions aëriennes ? Où êtes-vous, pompeux auteur du Solitaire2, qui, dans votre prose ambitieuse, nous peignez ces pics décharnés que vous appelez poétiquement Les squelettes de la nature, et qu'avant vous Delille appelait vieux ossemens du monde ? Où êtes-vous, mystérieux auteur de Jean Sbogar3 ? Où êtes-vous, fantasques amans du genre romantique ? Venez c'est ici votre domaine4.

Vers concernés : chant 3, vers 340.

  • Accès à la numérisation du texte : Gallica.

Auteur de la page — Hugues Marchal 2019/08/05 20:07


1 Frémont-Garnier, Lettres sur la vallée de Barcelonnette, adressées à Madame *, Digne, A. Guichard, 1822, p. 4.
2 Le Vicomte d'Arlincourt, auteur du roman Le Solitaire (1821), qui venait de connaître un succès considérable.
3 Roman de Charles Nodier.
4 Id., p. 38.