Vie de la mère Emmanuel

Ouvrage anonyme de plus de 600 pages, publié en 1883, la Vie de la mère Emmanuel est une biographie édifiante de Rita Bonnat, “religieuse de la Sainte-Famille1”.

S'il insiste principalement sur les vertus chrétiennes de cette femme de foi, ce document évoque aussi la naissance de son goût prononcé pour la botanique, et cite à cette occasion un extrait de L'Homme des champs, mimant en cela un manuel de vulgarisation, la Botanique à l'usage de la jeunesse, où Bonnat avait déjà convoqué un extrait plus large du même passage. Ironiquement, toutefois, le texte met en scène un épisode de la jeunesse de la religieuse au cours duquel une erreur commise dans la reprise des vers de Delille avait manqué de persuader son admiratrice de renoncer pour jamais à cette matière :

C'est vers cette époque de sa vie qu'il faut placer deux incidents de la jeunesse de Rita, qui ne furent pas sans influence sur le parti qu'elle devait prendre quelques années plus tard. C'est elle-même qui nous les a racontés, et nous ne faisons que les transcrire :

“Un jour, j'étais alors jeune et mondaine, en entendant parler de botanique, je citai ces vers de Delille sur l'herborisation :

Chacun dans sa recherche à l'envi se signale ;
Etamine, pistil, et corolle et pétale,
On interroge tout. Parmi ces végétaux
Les uns vous sont connus, les autres sont nouveaux,
Vous voyez les premiers avec reconnaissance,
Vous jugez les seconds des yeux de l'espérance ;
L'un est un vieil ami qu'on aime à retrouver,
L'autre est un inconnu que l'on doit éprouver.

Soit étourderie, soit défaut de mémoire, je prononçai le mot couronne à la place de celui de corolle. Un jeune censeur, qui était présent, saisit cette occasion pour me persifler d'une manière assez piquante. Je n'avais que ce que je méritais, mais blessée et contrariée, je rejetai sur la botanique toute la rancune de ma mésaventure, en me promettant bien de ne jamais m'occuper de cette science2.


Vers concernés : chant 3, vers 427-434.

Accès à la numérisation du texte : Gallica.


Auteur de la page — Hugues Marchal 2019/04/28 23:42


1 Anonyme, Vie de la mère Emmanuel (Rita Bonnat), religieuse de la Sainte-Famille, Bordeaux, impr. de J. Delmas, 1883.
2 Id., p. 24-25.